« Sam Ringer par Catherine Ringer »…

« Sam Ringer par Catherine Ringer », réalisé par Isabelle Filleul de Brohy.

Catherine Ringer évoque le peintre Sam Ringer, son père, né en Pologne en 1918. Après la guerre, il réalisa le « Théâtre de Kasrilevké », tiré de la nouvelle de Sholem Aleikhem. Sur ce long ruban de lanterne magique, l’on découvre la vie d’un « shtetl » en folie, des images cocasses, tendres et virtuoses.

Sam Ringer a grandi à Oswiecim – devenu Auschwitz pendant l’occupation allemande – et fut élève à l’école des Beaux-Arts de Cracovie où il obtint un premier prix de dessin en 1939. Déporté dans plusieurs camps, il survit à la Shoah et émigra en France en 1947, y poursuivant sa carrière artistique et fondant une famille.
Sa fille, Catherine Ringer, évoquera son histoire en 1999 dans « C’était un homme », sur l’album « Cool Frénésie » des Rita Mitsouko.
Catherine Ringer fit don de cette œuvre au mahJ en 1999.

Vous pouvez l’admirer dans l’exposition « Hommage aux donateurs », jusqu’au 13 janvier 2019, au mahJ.

Tous droits réservés.
© 2018 – fondation Pro mahJ – mahJ – IFB Productions